Comment choisir un robot lave vitre ?

Comment choisir un robot lave vitre ?

Quand on a de très grandes vitres ou que celles-ci sont partiellement inaccessibles, un robot lave vitre est un produit utile et pratique. Il fait gagner du temps (puisqu’il lave la fenêtre à notre place) et de l’argent (puisque l’on n’a pas besoin de faire appel à un professionnel avec un système de sécurité).

Toutefois les avis sur ces nettoyeurs de vitres sont encore fluctuants. Alors pour vous permettre de faire votre propre comparatif sur les robots à vitres, voici toutes les caractéristiques à prendre en compte.

Les éléments ci-dessous sont là pour vous permettre de trouver le meilleur robot lave vitre pour vous !

Un robot laveur de vitres adapté à votre surface à entretenir

C’est là le tout premier point à prendre en compte : faites le tour de votre logement pour vérifier la dimension de la plus petite fenêtre et de la plus grande. Vérifiez également si vous n’avez que des surfaces bien verticales ou si vous avez également des fenêtres de toit (ou un toit de véranda à entretenir).

À partir des dimensions relevées, il faut s’assurer que le robot pour vitres qui vous intéresse convienne. En général la dimension minimale est toujours indiquée, car il a besoin d’une certaine surface pour pouvoir tourner et donc poursuivre son entretien.

Il n’est par contre plus nécessaire de s’interroger sur la matière des surfaces vitrées, car les robots nettoyeurs de vitre conviennent pour le carrelage, les parois de douche, les vitres, les miroirs, bref pour toutes les surfaces vitrées bien lisses.

Autre élément à vérifier entre vos vitres et l’appareil : les limites des surfaces.

Il existe des robots qui :

  • détectent le vide et changent de trajectoire ;
  • ne détectent pas le vide ;
  • heurtent les rebords avec un pare-choc en caoutchouc ;
  • grimpent sur les fins rebords sans les détecter ;
  • enregistrent les dimensions et ne se heurtent donc qu’une seule fois au bord.

L’efficacité réelle de chaque robot

La question de l’efficacité est assez délicate à évaluer, mais ce n’est pas impossible.

Le nombre de programmes et les différents patins inclus informent sur le type d’entretien qui sera possible. Le nettoyage à sec est fait pour retirer la poussière tandis que le nettoyage humide (avec détergent) est pour le nettoyage classique et régulier.

La vitesse est pertinente à connaître puisque l’on est obligé de rester chez soi quand le robot fonctionne afin de le décrocher de la fenêtre à la fin de son cycle de nettoyage. Toutefois il ne faut pas forcément imaginer que plus vite est synonyme de plus efficace. Cela peut également dire que le frottement est superficiel. Pour bien comprendre ce point, découvrez comment fonctionne un robot nettoyeur de vitres.

Les avis en ligne sont intéressants, mais à lire avec regard critique. En général la toute première utilisation ne donne pas entière satisfaction, car la vitre est assez sale, voire très sale (sur les surfaces difficiles d’accès). Consultez surtout les avis de personnes qui ont utilisé le robot pendant plusieurs mois. Vous aurez normalement du choix sur Amazon.

Un robot à vitres filaire ou sans fil

La grande majorité des robots pour les vitres sont des appareils filaires à brancher sur le secteur. Il possède une batterie de secours qui prend le relai en cas de coupure d’électricité. Du coup, une rallonge est même parfois offerte pour nettoyer l’extérieur des vitres hautes.

Cependant certaines marques commencent à proposer des appareils pour nettoyer les vitres sans fil. Il faut alors prendre en compte le temps de chargement et l’autonomie incluse. C’est une solution bien pratique pour éviter que le câble électrique s’emmêle quand le robot fait ses aller-retour.

Par contre l’effet de nouveauté fait qu’actuellement les solutions sans fil sont vraiment très chères.

Le bruit émis pendant le nettoyage

Malheureusement le robot à vitres est un appareil bruyant. L’aspiration qui permet à l’appareil de bien rester en place sur une vitre verticale est un système qui fait beaucoup de bruit. Cela varie de 50 à 80 dB (consulter l’échelle des décibels pour en savoir plus).

Il est impossible pour le moment d’avoir un robot silencieux, mais il est tout de même possible de chercher le plus discret pour avoir une gêne sonore relativement limitée.

Les accessoires inclus

Afin de profiter pleinement du robot lave vitre, on a besoin de patins à fixer sous le robot, de détergent (éventuellement), d’une télécommande et d’une rallonge. Ce sont tous des accessoires qui devraient être inclus avec le robot. Par contre il est préférable d’avoir tout de suite plusieurs lots de patin pour ne pas avoir besoin d’en acheter soi-même tout de suite.

L’autre lot d’accessoires inclus est lié à la sécurité. On trouve en général une corde de sécurité avec une ventouse (pour l’attacher à la fenêtre) et un mousqueton (pour l’accrocher au robot). Toutefois il s’agit d’une solution variable selon les marques et les modèles.

Le prix et la marque

Il y a des marques plus ou moins chères et la qualité fluctue tout autant. Par exemple les produits e.zicom (gamme Hobot) et Amibot sont en général relativement haut de gamme. Ils sont faits pour durer. Ils sont vendus à plus de 350 EUR et quand on voit un robot à vitres d’une de ces marques à 300 EUR, on fait en général une bonne affaire.

À l’inverse Cecotec est une marque de robot à vitres entrées de gamme. Son point fort est son petit prix. Alors bien sûr la qualité est moindre qu’avec un produit Amibot, mais on peut tout de même en profiter un maximum. Par contre une chose est sûre, un robot Cecotec à plus de 250 EUR est une arnaque.

Le prix et la marque sont donc deux éléments à prendre en compte pour choisir la boutique où passer commande et pour finalement opter pour un modèle plutôt qu’un autre.

ultricies Lorem felis diam sem, risus. lectus Donec ante. quis